Suivez-nous:
Ici, nous allons exprimer des exemples de personnalités perdantes qui n'ont pas de prise sur les femmes et qui n'émanent aucun charme sur elles. Il ne s'agit en réalité que de d'une liste exprimée par des exemples des attitudes et des façons d'être qu'il faudrait éviter à tout prix.

Les personnalités sans chances avec les femmes

Tout comme nous avons fait dans le cas des personnalités gagnantes, nous allons exposer ici, en forme de personnalité-exemple, tout l'éventail des attitudes, des façons d'être et d'agir qu'il faut éviter avec les femmes, autrement dit, une liste de personnalités perdantes. A travers de 10 personnalités perdantes nous allons exposer en réalité les aspects principaux de ce qui ne plaît pas aux femmes. C'est donc dans le but d'énumérer ces aspects par des exemples que nous avons préparé cette page, le but est d'avoir, à travers des personnages identifiables, des démonstrations claires et évidentes de tout ce qu'il faut éviter avec les femmes.

Donc, si dans le cas des personnalités gagnantes on parlait de patterns de la séduction, dans ce cas il convient plutôt de parler d'antipatterns. En connaissant bien la notion générale de ce qui ne marche pas, nous apprenons pratiquement à avoir une meilleure idée de ce qui réellement fonctionne, car nous venons de voir les deux côtés de la médaille. Voilà le but de tout antipattern, ainsi que de ces exemples.

Et finalement, même dans ce cas, la liste qui suit ne prétend pas de résumer en des exemples tous les cas possibles et imaginables de la «ringardise», mais juste de l'essentiel à partir duquel on peut extrapoler le reste. En outre, ici aussi, les personnages qui suivent sont énumérés de manière tout à fait casuelle, sans refléter aucun critère d'importance ou de gravité. Et nous avons bien encore une fois choisi le numéro 10, car il est évidemment magique et donc il nous tente irrésistiblement.

Les 10 ringards qui ne plaisent pas aux femmes

1. Le prétendant par commission

Celui-ci est le perdant classique qui, au lieu d'aller directement devant une femme et lui dire quelque chose, il envoie quelqu'un d'autre, à savoir, il se sert d'un intermédiaire pour communiquer, généralement par des messages. Cet intermédiaire peut être par exemple, une amie d'elle ou en général, une amitié commune. A noter que ce n'est pas toujours de la sorte. Parfois, le Prétendant par commission, au lieu d'envoyer quelqu'un à dire quelque chose à une fille, le fait par des messages. Historiquement, ce type était celui qui laissait des billets sous le cahier, au-dessus d'une porte, dans la boîte de la poste ou sous les racines d'un arbre. De nos jours, avec les technologies modernes, il a même renoncé au facteur surprise, à l'élément romantique, en envoyant des emails, des messages sms ou par chat, même quand la distance ne le justifie point.

L'internaute est un genre de Prétendant par commission, une sous-classe de celui-ci. Attention, pas tous ceux qui utilisent l'internet ou la technologie pour communiquer, ce sont des prétendants par commission. Utiliser l'internet comme un moyen de plus pour séduire est parfaitement légitime, ainsi que vouloir étendre l'éventail des opportunités en approchant des personnes qui, dans la vie, nous n'aurions jamais rencontrées. Bravo! La messagerie électronique a donné à l'homme de nouvelles ressources incroyables. Et c'est parfaitement bien d'envoyer un message quand les circonstances ou la distance le justifient. Qui fait cela n'est pas un prétendant par commission. Pas nécessairement, du moins. Il l'est plutôt celui qui préfère communiquer exclusivement de cette façon même quand il pourrait parfaitement communiquer directement, en cassant peut-petre la glace avec un compliment, un regard, une phrase aigue.

Malgré cela, le Prétendant par commission ne doit pas être confondu avec une personne timide. Parfois le timide a quelque chose de romantique et il court des risques au-delà de ses propres possibilités, ce qui, somme toute peut plaire à une femme, sans oublier que la personnalité gagnante qui correspond au Chevalier est souvent timide. La timidité unie à son courage le rendent justement charmant. Car la timidité cache souvent bien d'autres qualités.

Par contre, le Prétendant par commission est un médiocre, ou encore un timide sans aucun autre charme. Il ne plaît pas, car il n'a pas d'initiative, il n'a même pas le courage de faire la cour. Souvenez-vous que, même si le fait de communiquer à distance représente une révolution de l'information qui ouvre de grands horizons, cette dernière ne pourra jamais égaler le pouvoir de la présence personnelle, la communication directe, car dans cette dernière, il existe toute une série d'éléments non verbaux qui sont impossibles à reproduire par chat ou par webcam. C'est la présence personnelle qui nous permet d'exprimer notre charme au maximum, lequel ne passe qu'avec fatigue à travers des instruments de communication.

De plus, le problème du Prétendant par commission n'est pas juste sa timidité. Ces gens voudraient conquérir quelqu'un sans courir aucun risque, sans jamais s'exposer.

Les femmes n'aiment pas ce type de personnage, lequel est souvent victime de ces fameux messages anonymes de filles qui se disent amoureuses de lui et qui en réalité ne font autre chose que se foutre de sa gueule. Cherchez d'éviter le plus possible cette personnalité. N'envoyez personne à dire des choses que vous seul devriez dire et qui ne regardent que vous. Et le fait d'envoyer des messages n'a rien de mal, à condition de le faire au juste moment et à la bonne circonstance. Pas pour éviter de s'exposer, ce qui se voit. Ne soyez pas un Prétendant par commission.

2. L'Hésitant

C'est évidemment un autre nerd. Les femmes n'aiment pas les hésitants par définition. Ces derniers, comme le Prétendant par commission, n'aiment pas s'exposer et courir des risques. Mais, à différence de ce dernier, ils font des tentatives concrètes, mais de façon gauche, affectée, hors de lieu, intempestivement, au point de se faire remarquer immédiatement comme un hésitant. Ce type cherche des attitudes forcées pour recevoir de l'approbation, en voulant mettre en montre des qualités que la situation ne lui donne pas l'opportunité d'étaler, il est très anxieux et il se vante souvent pour chercher de paraître quelqu'un qui n'est pas. La faute de confiance en soi n'est pas un moment de faiblesse, c'est une habitude, une manière d'être, là c'est l'Hésitant. Notre conseil:

Règle fondamentale de la séduction No. 13 Si vous devez faire quelque chose, faites-la de façon rapide, décidée et immédiate, sans montrer hésitation ou faire transparaître de l'anxiété.

Voulez-vous étaler vos qualités? Il faudra alors de la patience d'attendre que la situation elle-même vous donne l'opportunité de le faire. Si au contraire vous êtes anxieux de recevoir de l'approbation ou si vous avez hâte que vous qualités soient reconnues même hors lieu, alors vous avez un manque de confiance en vous. L'homme sûr de lui sait parfaitement que ses qualités, tôt ou tard, parleront elles-mêmes de façon inévitable et il n'est pas hâté, il ne montre pas de la préoccupation ou des doutes sur le fait que son moment arrive. L'Hésitant fait tout le contraire. Pour beaucoup, il est difficile de vaincre ce problème. Mais, sachez que rien n'est magique et qu'il n'y a rien qu'on peut obtenir sans un minimum d'effort, de volonté ou de travail.

3. L'Ambigu

Peace & Love est une belle théorie en temps de guerre, mais c'est un peu flasque en temps de paix. L'ambigu est un personnage peu masculin, comme certains hippies, certains naturistes, des hommes qui n'ont jamais eu bien clair leur rôle masculin par rapport au féminin et ne savent pas se comporter comme un homme devrait se comporter. Ils confondent l'égalité des sexes avec l'égalité du genre sexuel, en croyant qu'il n'y a pas de différences entre homme et femme et qui renoncent donc à montrer des caractéristiques typiquement masculines qui plaisent aux femmes.

On sait qu'une des choses les plus attrayantes d'une femme est justement sa féminité. Plus une femme est féminine, plus elle est attrayante, peu importe sa beauté. Une femme plus féminine, même si moins belle, excite plus. De la même façon, les femmes sont plus attirées par les hommes masculins, pas par ceux qui se sentent égaux aux femmes et qui se comportent de façon peu masculine sans pur autant être homosexuels.

L'homme à risque d'être un ambigu est souvent quelqu'un qui a vécu toute la vie sous la protection de la famille, un individu qui a été gâté dans son enfance et dans l'adolescence et qui, dans la vie adulte, résulte comme un faible, car il n'a jamais eu l'opportunité de tempérer son caractère avec la force et la détermination propres d'un mâle qui a dû passer par de dures épreuves. Il s'agit par conséquent de quelqu'un qui n'a jamais eu besoin de se durcir, de construire un mordant, d'avoir les épaules, ce qui dénote le mâle authentique.

Un homme ambigu échoue avec les femmes, précisément parce qu'il n'inspire pas chez celle-ci suffisamment de confiance, il n'est pas en mesure de leur garantir ce sens de la sécurité qu'elles recherchent tant, ni encore moins de la protection. Un tel homme doit donc travailler sur le plan personnel et apprendre à faire face aux problèmes de la vie sans devoir avoir recours à la protection de sa maman.

Parfois, certains côtés des personnalités perdantes peuvent être confondus avec ceux des gagnantes, à cause de leurs points communs. Dans un certain sens, l'Ambigu ressemble au Complaisant, même s'il est dépourvu des caractéristiques qui rendent ce dernier intéressant. La différence est que le Complaisant maintient d'après tout une personnalité forte, une attitude de guide, un rôle qui a déjà été tacitement établi. Alors que l'Ambigu est seulement quelqu'un qui ne fait pas de différence entre rôle masculin et féminin. Nous avons vu comment John Lennon était probablement un Complaisant. Mais celui-ci avait, en même temps, les caractéristiques d'un Ambigu. Seulement, il était John Lennon et il pouvait se le permettre. A vous, un tel rôle ne vous arrangerait pas.

4. L'Ignorant, le Présomptueux

Etre ignorant n'est pas une faute, surtout quand la vie ne nous a donné l'opportunité de cultiver un savoir et une intelligence de premier plan. Alors que quand nous sommes ignorants et nous nous croyons supérieurs, là c'est une faute, une faute surtout envers nous-mêmes, car elle nous empêche d'améliorer et elle nous fait résulter comme des fanfarons aux yeux des femmes. Il s'agit du prétentieux typique, du ramenard qui croit d'être le brute de la situation et qui risque parfois même de tomber sur le personnage de l'Hésitant.

Les femmes n'aiment pas les hommes qui ne vivent que pour manger, boire de la bière et baiser. Elles aiment les hommes qui ont un charme, une personnalité développée et un minimum de talent intellectuel ou physique, mais surtout des hommes capables de leur transmettre des émotions. Si vous n'êtes qu'un brute, vous n'irez pas loin. Au plus, si vous avez quelques muscles et un bon aspect physique, vous pouvez avoir quelques points initiaux à votre faveur. Mais jusqu'où? Le monde est plein d'autres hommes musclés et de bon aspect, possiblement plus doués que vous dans d'autres aspects.

Evitez donc d'être un Ignorant et un présomptueux. Si vous n'avez pas eu dans la vie beaucoup d'opportunités de développer un charme, c'est le moment de commencer à le faire, il n'est jamais trop tard.

5. L'Immature

La maturité est sexy et elle plaît aux femmes. C'est pour cela que les filles cherchent toujours des hommes plus âgés qu'elles, voire plus vieux. La femme, par nature, mature avant que l'homme. Donc, elle n'aime pas généralement ses contemporains et encore moins elle pardonne les hommes immatures qui sont donc ineptes à les protéger, ou du moins à leur donner de la sécurité, laquelle, comme nous avons vu dans la page sur les bases de la séduction, est la chose que les femmes cherchent le plus.

Il y a un adage dans les pays hispaniques qui dit en dormant avec un morveux, on se réveille pissée, ceci ne se dit peut-être pas trop dans la francophonie, mais l'idée qu'il exprime est très importante. Certes, il y a des femmes qui se sentent attirées par des hommes plus jeunes et peuvent même avoir des rapports avec ces derniers. Mais, il s'agit d'une petite minorité. Ici, ce qui nous intéresse est surtout ce qui plaît ou ne plaît pas à la plus grande majorité des femmes, les exceptions n'ont pas d'importance.

En tout cas, ici, nous ne sommes pas en train de parler de différence d'âge, même si cela peut entrer en rapport. Il existe bien un personnage qui correspond à l'Immature qui réclame ici son statut plain, a savoir, un homme qui n'a jamais fait preuve de maturité, même par rapport à son âge.

Ici, par maturité, on se réfère à une maturité en termes de charme, car il y a beaucoup de façons d'être mature et il faut justement éviter ce type de maturité qui ennuie. En général, en tout cas, il vaut encore mieux éviter d'être des Immatures.

6. Le Lâche

Par lâche ici, on n'entend pas quelqu'un qui a peur de «se battre». La lâcheté est prise en sens large, c'est-à-dire, on parle spécialement de l'homme qui ne veut pas courir des risques non seulement avec les femmes, mais dans aucune autre circonstance de la vie.

La peur est une émotion tout à fait légitime. Tout le monde a peur. Ce qui distingue un lâche d'un homme qui a du crâne, ce n'est pas le fait que le courageux ignore la trouille, mais plutôt qu'il est capable de la contrôler et de la vaincre. Ce qui est condamnable chez le Lâche ce n'est pas le fait en soi d'avoir peur, mais plutôt l'attitude de lâche, la personnalité de lâche, le fait qu'il conduit une vie médiocre et qui n'a aucune ambition d'émerger. C'est quelqu'un qui pourrait avoir de plus mais qui ne s'avance pas par peur des conséquences. La prudence est bonne quand elle n'est pas excessive et quand elle est corroborée par le réalisme. En bref, le Lâche est l'exact contraire de l'Aventurier. Il n'attire pas les femmes, il ne les rend pas curieuses, il ne les excite pas. Ne soyez pas lâche et assumez-vous des risques si vous voulez avoir du succès avec les femmes et dans la vie en général.

7. Le «Supplieur» le Lèche-Cul

C'est le classique type qui demande les faveurs des femmes précisément comme si celles-ci étaient des «faveurs». Il n'est pas timide, mais il prétend de draguer de façon absolument peu digne. C'est-à-dire, aux prises avec une femme il peut dire des choses comme «allons, je t'en prie, viens avec moi, mais qu'est-ce qu'il te coûte, etc». C'est quelqu'un qui court toujours derrière toutes les jupes et qui n'en arrache jamais une. Précisément, à cause de sa nature même de lèche-cul, il n'a pas d'impact sur les femmes, il n'a pas de charme, il ne les attire pas et parfois il arrive même à leur causer une notable gêne. C'est quelqu'un qui donne toujours l'impression qu'il ne voit pas une femme depuis vingt ans.

Que vous le croyez ou non, de ces types il en existe assez.

Dans cette catégorie entrent aussi les types collants, à savoir qui se font gagner par le charme de n'importe quelle femme. Un homme ainsi est victime de ce charme et il n'arrive pas à se maintenir au-dessus de son désir, s'il en avait l'opportunité il agirait comme un chien qu'au lieu de séduire une femme, il fa directement flairer son cul.

Avec ce type de personnalité les femmes n'ont pas seulement l'impression d'avoir affaire avec quelqu'un qui se sent inférieur, mais aussi avec quelqu'un qui les considère toutes comme des objets sexuels et qui ne sait pas s'imposer, qui ne sait pas conduire avec dignité et décision son propre désir, il en est soumis.

Evitez à tout prix d'être un Supplieur. Une femme se conquiert, elle se prend, elle ne se supplie pas.

8. Le Polémique

Le Polémique est un homme négatif qui passe la vie à critiquer tout. Avec l'excuse d'être un incompris, il est en réalité un médiocre qui fait recours à la carte de la justification pour expliquer toutes ses faiblesses. Bien qu'il faut le connaître un peu avant de se rendre compte de ce côté négatif qui prévaut en lui, toutefois c'est justement ce dernier qui l'amène à l'insuccès la plupart des fois.

Sa vision négative du monde elle-même lui quitte tout élan, il est trop déprimé pour trouver l'esprit opportun que toute séduction demande. Les femmes n'aiment point être à côté d'hommes déprimés, car un homme déprimé ne donne aucune assurance.

Son principal problème est qu'il consomme toutes ses énergies en critiquant sans laisser d'espace à des choses plus constructives. Ce personnage émane une énergie négative qui est perçue par les autres.

Attention, avoir un esprit négatif ce n'est pas seulement une question d'attitude. Cela peut facilement se convertir en un vice, en une pathologie de laquelle il sera difficile de se libérer. Si vous avez cette tendance, travaillez de façon à l'éviter, employez toute votre énergie à construire et pas à détruire. Vous n'êtes pas un avocat ou un politicien (lesquels font de la polémique pour travail et pas à cause de problèmes personnels). Soyez constructif et oubliez-vous des polémiques superflues.

9. Le Rationaliste, le Calculateur

C'est un homme sans initiative qui calcule les conséquences de tout et qui manque de spontanéité. De plus il a aussi la tendance de rationaliser n'importe quelle chose, pour lui il n'existe pas d'émotion et il cherche continuellement à donner des explications rationnelles à chacune de ses faiblesses. Mais, n'oubliez pas que les femmes ne vous aiment seulement pour votre bel esprit, mais surtout pour vos capacités de transmettre des émotions. A la longue ou à la courte, le Rationaliste ennuie toutes les femmes qui ont affaire à lui, mais aussi les hommes.

Il ne sait pas séduire précisément parce qu'il dont donner à n'importe quoi une explication rationnelle. Par définition, il n'admettrait précisément pas ce genre d'émotions et de qualités qu'un séducteur doit posséder et maîtriser.

10. L'Intello

Ici, nous nous référons réellement à l'attitude d'intellectuel et pas au fait d'être intellectuel. On peut parfaitement être intellectuel et utiliser son intelligence, instruction ou culture de façon à paraître intéressant et constructif. En fait, toutes les fois qu'un individu résulte extrêmement intéressant c'est parce que, derrière à son charme il y a toujours une grande instruction ou culture ou les deux. Il ne faut donc pas confondre entre le fait d'être intellectuel de façon intéressante et celui de faire l'intellectuel.

En d'autres termes, nous devons utiliser l'intelligence sans avoir l'attitude ou la personnalité d'intellectuel, si le jeu de mots rend l'idée.

Mais, par dessus de toute autre chose, l'Intellectuel est antipathique, pointilleux, pédant, froid et filandreux. Il n'est pas assez homme pour être un Macho et il n'est pas suffisamment intéressant pour être un Stable ou un Aventurier. En somme, pas le genre de chose à rendre les femmes folles. Si vous êtes Intello, soyez-le de façon attrayante. Il n'y a rien de mal à savoir les choses et à avoir une culture, mais vous ne devez jamais tomber dans le piège d'avoir des attitudes d'intellectuel.

Concusions

En tirant des conclusions ici aussi, en dehors de ces personnalités d'exemple, il faut apprendre à reconnaître les aspects, les motifs de la personnalité qui ne plaisent pas aux femmes: les femmes, en général, n'aiment pas des individus peu masculins, ennuyeux, hésitants, peu confiants en eux-mêmes, polémiques, calculateurs, sans initiative, conformistes, paresseux, gâtés, faibles, flatteurs, visqueux, immatures ou indignes de confiance. La timidité n'est tolérée que quand elle cache des côtés romantiques et intéressants, alors qu'il ne faut pas abuser de son intelligence ou de son instruction, sous peine de tomber dans la pédanterie. Voici, somme toute, la leçon à tirer de ce long décalogue des personnalités perdantes.

Prochainement