Suivez-nous: Suivez les nouvelles 
Conquérir une fille signifie souvent dépasser un certain nombre de moments critiques qui sont clés pour passer d'un niveau à l'autre d'une relation. Ici, nous allons étudier chacune de ces étapes et montrer les meilleures façons pour y faire face.

8 étapes critiques qu'il faut dépasser pour coucher avec une fille

Quand nous sommes en train de séduire et conquérir une femme, nous devons passer par plusieurs étapes clés avant d'atteindre notre but, à savoir que cette fille se met en couple avec nous («mettre en couple» est un terme intentionnellement générique). En fait, peu importe si ce résultat consiste à faire du sexe, à avoir des aventures ou des relations à court ou à long terme. Entre le moment où nous connaissons une fille et le moment où nous pouvons dire de l'avoir conquise, il existe toujours un certain nombre d'étapes à franchir pour passer d'un niveau à l'autre, ce nombre étant variable selon les circonstances (pas toutes les étapes que la drague comporte se produisent toujours, comme nous verrons).

Il faut faire la distinction entre étape de drague et niveau de relation. Un niveau ici n'est autre chose qu'un type de relation ou un état de progrès dans celle-ci. Si vous n'êtes que des amis, celui-ci est un niveau. Si vous avez embrassé une fille sans avoir pas encore une histoire avec elle, c'est un autre niveau. Si vous venez de faire du sexe avec une fille, c'est un autre niveau encore. Les étapes et les moments de transition de la drague permettent justement de passer d'un niveau à l'autre et elles se trouvent le plus souvent entre un niveau et l'autre.

Par exemple, le fait de dire «bonjour» à une fille pour la première fois peut correspondre à une étape à franchir pour connaître cette fille et la draguer. Le fait de faire amitié avec elle (en obtenant son téléphone, par exemple), c'est une autre étape, réussir à sortir avec elle en est une autre encore, et ainsi de suite. Voici la liste complète de ces étapes:

  1. Etablir le premier contact avec une fille.
  2. Faire amitié ou avoir une conversation soutenue avec cette fille.
  3. Avoir ses données de contact pour obtenir une suite, une continuation.
  4. Sortir avec cette fille.
  5. Continuer à sortir avec cette fille (beaucoup de relations échouent à la première rencontre).
  6. Le premier contact physique (lui prendre la main, l'embrasser, etc).
  7. Obtenir de l'intimité (qui n'est pas nécessairement du sexe).
  8. Le sexe. L'heure d'avoir avec elle un rapport sexuel.

Tous ces points qu'on vient de mentionner constituent également des moments critiques: des moments de transition qu'on doit franchir, où c'est souvent à l'homme qui incombe de faire quelque chose afin de progresser et passer au niveau suivant.

Par exemple, si on est simplement l'ami d'une femme et on voudrait quelque chose de plus, il faut se décider et lui prendre la main ou l'embrasser afin de passer au niveau de fiancé (ou de flirtreur quelqu'un qui a des avances avec elle sans pas encore avoir du sexe).

Une de ces situations a été peinte de façon magistrale par Stendhal dans son roman Le rouge et le noir. Le héros, Julien Sorel était le tuteur des enfants de Madame de Rênal, donc il n'avait qu'un rapport social avec elle. Il voulait la séduire et pour ce faire, il se résolut un jour de lui prendre la main avant dix heures du soir ou bien se brûler la cervelle. Après une tempête psychologique, il prit cette main qui finalement lui resta. Notre héros a franchi un moment critique dans la séduction de cette femme et il est passé à un autre niveau (une relation plus intime, mais pas encore établie ou consolidée).

Et comme nous avons dit, de ces étapes ou moments critiques, il y en a 8, pas seulement réussir à prendre la main d'une femme ou l'embrasser. Huit moments critiques, l'un aussi difficile que les autres, mais de façon relative, car certains hommes peuvent trouver certains points très faciles et en trouver d'autres bien difficiles, également selon les circonstances (lesquelles peuvent rendre facile ou difficile le même point). Mais chacun de ces moments critiques comporte des notions à savoir et des techniques à maîtriser pour pouvoir avancer rapidement.

De plus, il faut signaler aussi que ces points ne se marquent parfois pas dans le même ordre ou selon la même séquence. Par exemple, on peut parfois passer de l'étape 1 directement à l'étape 4 sans passer par les autres. Cela arrive par exemple quand nous connaissons une fille dans une discothèque: dans ce contexte, il n'y a pas de rencontre ou de sortie à planifier, vous êtes déjà dans la sortie automatiquement, donc le point 4 coïncide avec le point 1 et il ne vous reste à faire autre chose que tenter de l'embrasser, ce qui correspond au point 6. Et si l'on amène chez nous cette même fille connue en boîte, alors nous sommes déjà au point 8, sans même pas avoir passé par le 7, ou bien nous avons dû passer par le 7 dans notre tentative de la faire venir chez nous.

Et ce n'est pas le seul exemple. Parfois on n'a pas besoin de l'étape 1, car il s'agit d'une femme que nous connaissons déjà. D'autres fois on reste dans un niveau donné sans progresser et d'autres fois encore on passe tout de suite à la dernière étape (ce qui arrive avec les aventures où tout a lieu le même jour qu'on connaît une fille). Par conséquent, tout est relatif. Pas dans toutes vos démarches vous passerez nécessairement par les mêmes étapes, ni vous aurez les mêmes difficultés. Ce qui a été facile avec une femme, ne le sera pas nécessairement avec une autre. Certaines étapes sont, en outre, plus faciles dans certaines situations et il y a des fois où nous sommes tellement chanceux qu'un niveau donné se franchit tout seul, sans besoin d'une action de notre part!

Le problème est donc celui de développer des habiletés appropriées pour chaque situation, afin de réussir à «créer» vous-même l'occasion sans compter sur la chance. Ce qui compte est la capacité qui vous permettra de franchir la situation et pas le fait que la situation elle-même peut être favorable ou défavorable.

Le succès avec les femmes n'a pas toujours une route connue, c'est un chemin sans cartes. C'est pour cette raison que la séduction est un art: il faut être créatif pour appliquer les principes avec succès. De plus, chaque femme présuppose un chemin différent, même la même femme peut comporter plusieurs chemins selon les circonstances.

Nous allons donc décrire dans le détail chaque étape, chaque niveau, chaque moment critique et pour chacun d'eux, nous allons indiquer les techniques appropriées pour vous assurer le plus grand succès possible et les plus hautes possibilités de drague. Certaines solutions sont trop complexes pour être traitées dans cet article et dans ce cas, nous renvoyons au programme.

Les moments critiques de la drague

Chacune des étapes suivantes dépend d'un événement que vous êtes en train de vivre (une situation) et d'une décision à prendre (qui est souvent le fruit d'une initiative qui vous incombe).

1. La première approche, lui dire «salut»

Cette étape se présente de façon optionnelle, c'est-à-dire qu'il y a des situations où elle correspond avec d'autres étapes ou encore qu'elle est déjà franchie, comme nous avons observé ci-dessus.

Cependant, pour bien des hommes c'est l'étape la plus difficile qui soit. Même les hommes qui ne sont normalement pas timides deviennent nerveux à l'heure de devoir aborder une inconnue et la plupart des fois ils renoncent à toute tentative de drague pour ne pas savoir quoi faire, pour ne pas savoir quoi dire!

Notre programme, ainsi que notre article sur la drague dans la rue adressent cette difficulté de façon complète. Dans cette étape, tout dépend de la façon dans laquelle vous vous sentez dans votre peau. Evidemment, cette étape vous permet de passer du niveau de ne pas connaître une fille, à celui de la connaître. Le fait de réussir à casser la glace est sûrement difficile, mais il ne correspond pas à séduire. Parler avec une fille et faire sa connaissance ne veut pas dire que nous avons dragué cette fille! De connaître à draguer il reste encore bien des démarches à faire, ainsi que d'autres étapes à franchir.

2. Faire amitié, avoir une conversation soutenue

Cette étape aussi est optionnelle et elle dépend des circonstances. Elle peut être requise dans certaines situations, alors qu'elle est superflue dans d'autres. Par exemple, si vous connaissez une fille à la plage, vous devez forcément converser longuement avec elle afin de créer un lien. Par contre, si vous connaissez en boîte, vous draguerez sans même pas avoir besoin de parler, donc tout dépend!

En tout cas, quand, dans une approche déterminée, vous vous trouvez à devoir franchir cette étape, le but est celui de sceller une amitié, créer un lien à travers de cette conversation. Il va de soi donc, que pour que cette conversation soit soutenue et intéressante, il faut commencer de bon pied et avec un prétexte suffisamment fort, dire quelque chose qui laisse une conversation ouverte ou encore le dire dans un contexte favorable. Nous allons analyser les trois:

Converser avec une fille à l'aide d'un prétexte fort

Vous ne pouvez pas entamer une conversation soutenue et intéressante en demandant quelle heure est-il ou bien où se trouve la rue Morgotte. Ce sont là des prétextes bien faibles et la conversation meurt aussitôt que vous obtenez l'information que vous demandiez (et dont vous n'aviez pas besoin). En fait, une fois qu'on vous dit qu'il est seize heures moins cinq ou que rue Morgotte se trouve dans deux carrefours à gauche, vous êtes au point de départ, vous n'avez plus rien à dire.

Avoir des prétextes forts veut donc dire trouver des idées en disant des choses qui peuvent donner lieu à des conversations intéressantes. Déjà le fait de demander une opinion à une fille à propos d'une boisson qu'elle est en train de consommer est un prétexte plus fort, surtout si vous êtes connaisseur en boissons. En général les prétextes forts dépendent beaucoup de ce que vous êtes en train de faire ou de ce que votre cible est en train de faire au moment de l'aborder.

Dire quelque chose qui laisse ouverte une situation de conversation

Par exemple, le fait de demander une faveur est quelque chose qui laisse ouverte une situation de conversation. Supposez que vous êtes à la piscine et vous êtes assis à côté d'elle. Vous lui demandez de donner un coup d'œil à vos effets personnels pendant que vous allez vous baigner. Elle accepte, car elle est en train de prendre le soleil en ce moment. Vous allez dans l'eau, puis quand vous revenez elle vous sourit et vous commencez une conversation. C'est un exemple typique d'une situation qui laisse ouvertes toutes les chances de conversation. Bien entendu, il y en a beaucoup d'autres aussi.

Converser avec une fille dans un contexte favorable

Par exemple, si vous commencez une conversation dans un contexte où vous avez des intérêts en commun, vous avez alors beaucoup plus de chances que votre conversation soit soutenue et intéressante, car vous êtes passionnés du même sujet et vous conversez à propos du même loisir qui vous plaît. C'est l'une des meilleures situations pour avoir une conversation intéressante.

3. Obtenir des contacts afin d'avoir une suite

Cette étape est évidemment aussi optionnelle que la précédente. Elle n'est pas toujours requise ou appropriée. Parfois vous sortez directement avec quelqu'un ou encore vous arrivez à un rapport même plus impliquant sans encore avoir eu son tél! En tout cas, tout dépend du contexte et dans une démarche de séduction, il vous arrivera tôt ou tard de devoir passer par cette étape.

De nos jours, grâce à l'email et aux téléphones mobiles, c'est beaucoup plus facile d'avoir le numéro téléphonique d'une femme, car elle peut nous donner son cellulaire, au lieu que son fixe. Mais en même temps, il vaut moins et signifie moins. La technologie nous aide, mais nous châtie en même temps. D'un côté, c'est beaucoup plus facile d'obtenir une donnée de contact, mais de l'autre, elle est beaucoup moins significative, car le fait d'obtenir un numéro de mobile ne correspond pas nécessairement à une confirmation d'intérêt. On donne ce type de donnée très légèrement, car un numéro de cellulaire est beaucoup plus anonyme et beaucoup moins engageant qu'un téléphone traditionnel. Pour ne pas parler de l'email. Donc, avoir son cellulaire ne signifie presque rien. Cependant vous avez l'avantage que vous pouvez la contacter et c'est déjà quelque chose.

L'idéal est toujours d'obtenir tout de suite un rendez-vous, mais cela n'est pas toujours possible, la vie n'est pas toujours aussi simple et parfois, il faut passer nécessairement par toutes les étapes pour avoir du succès à la fin.

Ici, la meilleure façon d'obtenir une donnée de contact est de la demander de façon naturelle comme si c'était une conséquence inévitable de votre conversation ou, encore mieux, si en conversant vous avez accordé quelque chose que vous pourriez faire postérieurement ensemble. Si par exemple vous avez assuré de posséder un livre rare à la maison sur le sujet de votre conversation, car vous étiez dans une bibliothèque en faisant une recherche quand vous vous êtes connus, il est naturel de lui demander un contact pour lui montrer ce livre. C'est juste un exemple bête, en général, faites de façon que votre demande d'avoir une suite résulte la plus naturelle et nonchalante que possible.

Normalement, ne commettez pas l'erreur de demander un numéro de téléphone traditionnel tout de suite, si vous n'avez pas suffisamment de confiance, demandez d'abord quelque chose de moins engageant, comme un numéro de cellulaire ou un email et seulement après demandez son fixe. Vous avez la technologie à votre service, servez vous-en!

4. Obtenir un rendez-vous

C'est en réalité un pas alternatif à celui d'obtenir une suite par le biais de moyens de contact. Nous avons déjà dit qu'il est préférable obtenir tout de suite un rendez-vous au lieu qu'un numéro téléphonique, mais aussi que ce n'est pas toujours possible. Eh bien, quand il n'est pas possible sortir avec quelqu'un tout de suite, le scénario typique est obtenir d'abord une donnée de contact et successivement un rendez-vous. Nous supposerons ici que vous avez obtenu ce contact.

Une fois que vous êtes en mesure de communiquer, l'idéal est d'obtenir un rendez-vous le plus tôt possible, mais en même temps, sans montrer une hâte ou une anxiété excessive. Evitez les détails inutiles. Même si vous l'appelez pendant une semaine en trouvant le téléphone occupé ou en ne pas la trouvant à la maison, faites toujours comme si vous appeliez pour la première fois. Ceci vous évitera de lui donner des indices, car ce n'est pas du tout important ou convénient qu'elle sache combien de fois vous avez tenté de la joindre. C'est une information inutile. Concentrez-vous plutôt à obtenir votre but le plus tôt possible. Et une fois que vous avez obtenu un rendez-vous coupez court et ne perdez pas de temps. Parlez juste le temps nécessaire pour obtenir ce que vous voulez. Plus vous parlez au téléphone inutilement, plus vous vous exposez à dire des conneries ou quelque chose susceptible d'aller contre vos intérêts.

Nous parlons de façon plus détaillée des avantages et des désavantages de la drague au téléphone dans cet article.

De plus, soyez toujours exact quand vous établissez des rendez-vous. Ne soyez pas vague, au lieu de lui demander «que fais-tu samedi prochain?» ou «quand es-tu libre?», dites plutôt «Nous nous voyons samedi soir? Je viens te prendre et nous allons au lieu xy». Faites cette dernière affirmation comme si elle vous avait dit oui tout de suite. Après avoir dit cela, attendez sa réaction. Certes, si elle tarde beaucoup à répondre ou si elle invente une excuse, alors il y a de bonnes chances qu'elle ne soit pas intéressée. Généralement quand une femme voudrait sortir avec quelqu'un mais elle est occupée, elle propose une option alternative du genre «Samedi je ne peux pas, mais pourquoi pas dimanche?» C'est-à-dire, elle vous dit tout de suite quand elle pourrait.

Si au contraire elle se maintient évasive et elle dit quelque chose comme «Samedi je ne peux pas, mais nous pouvons nous voir une autre fois», cela a tout l'air d'être plutôt un refus élégant. Ou encore, elle est en train de mettre à épreuve votre anxiété et votre besoin. Un autre piège à éviter, ce sont les confirmations. Si elle vous dit «Ok pour samedi, mais appelle-moi en tout cas vendredi pour me confirmer», attention, il ne s'agit pas d'un rendez-vous de travail où ces choses sont normales; certes, si c'est lundi, il se peut qu'elle ne soit pas effectivement sûre de sa disponibilité samedi. Cependant, dire cela un jeudi soir serait invraisemblable. Donc, pour éviter ces pièges, faites toujours de façon que le délai entre votre appel et votre rendez-vous soit minimum.

Si l'intervalle entre l'appel et le rendez-vous est court et vous la notez encore évasive, alors il est signe qu'elle n'est pas vraiment intéressée. Dans ce cas, vous ne pouvez pas faire autre chose que couper en disant «Ok, tu me fais un coup de fil quand tu peux». De cette façon, vous n'augmentez pas vos chances, mais au moins, vous démontrez que vous êtes un vrai homme avec lequel on ne peut pas plaisanter et non seulement elle restera beaucoup plus frappée, mais elle vous respectera plus. En somme, l'homme doit savoir être dur avec les femmes quand cela est nécessaire. Dans ce cas, essayez de l'appeler de nouveau, mais sans l'annoncer, c'est-à-dire sans dire quand vous l'appellerez de nouveau, faites-le de surprise et essayez de nouveau. Si elle est encore évasive, alors écartez-la!

En tout cas, la chose la plus importante ici est, comme nous l'avons déjà dit, de lui donner congé aussitôt que vous obtenez votre rendez-vous. Continuer à parler au téléphone après avoir obtenu votre but ne serait pas productif. Tout ce que vous aurez à lui dire d'important, vous le remettrez à la rencontre, vous n'avez plus rien à faire au téléphone. Si vous êtes à mille kilomètres de distance, une longue conversation téléphonique pourrait vous aller bien, mais pourquoi perdre du temps au téléphone quand vous êtes proches et vous pouvez vous voir?

5. Sortir et continuer à sortir avec cette fille

Même si vous avez obtenu un premier rendez-vous, cela ne vous garantit pas le succès. Statistiquement, plus de 90% des relations échouent au premier rendez-vous. Il faut donc bien jouer vos cartes, la chose la plus importante ici n'est pas juste sortir avec elle, mais vous assurer une continuation. La première impression est vachement importante et vous devez être bien préparé. Notre programme contient un chapitre complet consacré à la préparation.

Parfois il est approprié de chercher d'obtenir le premier contact physique (prendre sa main, l'embrasser), pendant un premier rendez-vous, dans d'autres circonstances il vaut mieux attendre. Tout dépend du contexte et vous devez être capable de déterminer quelle carte il vaut mieux jouer et quand la jouer. Les situations où un premier contact physique est plus opportun pendant le premier rendez-vous sont moins nombreuses. En général, il vaut mieux de se donner la chance d'attendre et de bien tâter le terrain. Le plus important c'est produire un effet. N'oubliez pas que généralement les femmes ont besoin de temps pour s'intéresser à vous et que, au sein d'une première rencontre, les temps ne sont souvent pas encore mûrs pour risquer des avances ou pour laisser comprendre trop vite votre intérêt. A ce propos, il pourrait vous revenir utile de lire cet article sur les causes de l'insuccès avec les femmes.

Une autre stratégie importante que vous pourriez exploiter est toujours anticiper ce que vous annoncez par rapport à ce que vous ferez. Si par exemple, vous venez de la voir samedi et vous ne pouvez la revoir que le jeudi prochain, promettez de l'appeler lundi avec l'idée de la voir mardi. Puis ne l'appelez pas, appelez-la le mercredi, c'est-à-dire le jour avant où vous aviez effectivement intention de la revoir. Ceci créera un effet d'anxiété et démontrera surtout que vous n'êtes pas anxieux, ce qui est le plus important. Dans le programme, nous faisons une longue analyse de cette façon de procéder.

6. Obtenez un premier contact physique

Contrairement aux autres points, celui-ci n'est pas optionnel, en ce sens qu'il se produit toujours (quand vous n'échouez pas). Peu importe comment vous y arrivez. Vous pouvez même y arriver en sautant toutes les autres étapes. Ou encore vous pouvez le franchir et échouer. Mais, indépendamment du résultat, il y aura toujours une tentative de premier contact physique.

Quel est le moment le plus opportun pour passer avec elle à un niveau qui n'a plus rien à voir avec l'amitié? Voilà un point de transition qui provoque bien des soucis chez les hommes. Cependant lui aussi comporte des techniques et des stratégies.

Par «contact physique», nous ne nous référons pas encore au rapport sexuel, mais au premier véritable contact affectueux, un contact qui est au départ de quelque chose de plus, comme lui prendre la main ou lui donner le premier baiser.

Certains experts en séduction soutiennent qu'il vaudrait mieux commencer par un contact mois direct, comme lui prendre la main. D'autres soutiennent qu'il vaut mieux de casser la glace tout de suite et que le fait de l'embrasser soit beaucoup plus efficace. Nous préférons cette deuxième approche, car elle est moins ambiguë.

En fait, prendre la main n'est pas forcément une montre d'intimité, car cela peut encore être pris par de la tendresse amicale. Quand une fille accepte la main d'un homme, elle peut encore interpréter le fait en pensant «voilà définitivement un garçon doux», alors que quand un homme obtient la main d'une femme il pense toujours «voilà, le sexe est prochain». Donc les femmes n'interprètent pas toujours les montres d'affection de la même façon que les hommes. Par conséquent, le fait d'obtenir la main d'une femme n'est pas toujours une garantie de conquête, même si les possibilités sont très fortes, alors que l'embrasser dans la bouche ne laisse plus aucune sorte d'espace à l'interprétation, pourtant, une fois qu'une femme accepte un baiser, vous pouvez rester beaucoup plus assuré pour ce qui concerne le résultat. Une fois que vous embrassez une femme et qu'elle ne s'y oppose pas, cette femme est vôtre sans équivoque.

Pour faciliter le franchissement de cette étape, il existe des techniques pour «provoquer» la situation de façon automatique, souvent efficaces, mais qui supposent une explication plus complexe. Tout ceci est traité dans le programme de façon détaillée.

Parfois un baiser complètement imprévisible est la meilleure alternative. En fait, il n'est pas nécessaire de demander à une fille si elle veut bien être votre copine. Ces choses-là ne se demandent pas, elles se font et c'est tout. Vous n'êtes probablement plus un garçon de première année du secondaire, vous êtes probablement un homme qui doit démontrer qu'il sait ce qu'il veut et ce qu'il fait. Le pire qui peut vous arriver est qu'elle vous repousse. A la fin, même si vous tentez et vous échouez, c'est sûrement beaucoup plus digne de regards un homme qui démontre de savoir ce qu'il veut, plutôt qu'un mec hésitant qui vous demande «puis-je t'embrasser?»

Si vous avez des difficultés à prendre l'initiative et vous pouvez prendre des précautions, il y a des moyens de vérifier si vous pouvez l'embrasser ou non. Cela aussi est traité dans le détail dans le programme.

7. La recherche de la solitude avec elle

Voilà un autre point optionnel, qui peut se produire ou pas, selon les circonstances. Parfois, il se trouve déjà automatiquement franchi, d'autres fois, vous devez passer par cette étape pour pouvoir progresser ultérieurement.

Combien de fois voudriez-vous rester seul avec elle ou l'amener chez vous? Eh bien, celui-ci est un moment délicat typique, le premier moment de solitude avec elle. Il faut obtenir l'intimité et il faut le faire avec des méthodes naturelles.

Dans certaines circonstances, elle aussi a envie de se trouver seule avec vous et ce pas se franchit très facilement. C'est la seule étape qui vous sépare de l'acte sexuel proprement dit ou de la consolidation de votre relation.

Cependant, cette étape n'est pas toujours facile à franchir. Et il existe diverses méthodes, aussi bien directes qu'indirectes pour y parvenir, vous permettant de gagner plus de confiance ou de faire tomber des inhibitions. Voilà un autre point qui sera traité avec soin dans le programme.

8. Dernière étape, passer au sexe

Voilà une autre étape qui se produit toujours, tout comme l'étape 6. Dans votre relation, en supposant que vous franchissez toutes les étapes et les niveaux, il arrivera toujours le moment de la première relation sexuelle, à condition de ne pas échouer. Comment s'y prendre?

Certes, il arrive que beaucoup de femmes se contrôlent et cherchent d'éviter le sexe, même si elles en auraient envie. Il faut également considérer que plusieurs femmes se sentent inhibées face à l'éventualité de se quitter les vêtements pour la premiére fois devant cet homme. Si vous êtes en mesure de dépasser cette situation en agissant de façon appropriée, vos possibilités d'obtenir le sexe augmentent encore plus. Votre but est donc celui de la mettre à l'aise autant que vous pouvez, de l'exciter lentement et procéder par étapes qui dépendront de son niveau d'excitabilité et de ses inhibitions.

Si elle se montre très hésitante, essayez vous-même à lui ôter les vêtements. Elle pourrait vous dire non, mais il faut savoir déterminer la différence entre quand elle vous dit «non», mais en réalité elle voudrait vous dire «oui» (le classique vorrei e non vorrei (je voudrais et je ne voudrais pas) du Don Juan de Mozart), et quand elle vous dit non parce qu'elle ne veut pas vraiment ou parce qu'elle a besoin de plus de temps. Il se peut également qu'elle ait besoin de s'exciter davantage avant de passer à l'acte. C'est l'homme qui doit être en mesure de pouvoir déterminer ces situations. Le mieux à faire est essayer de l'exciter jusqu'aux dernières conséquences. Une des meilleures techniques pour parvenir à cela est de la masturber à travers les vêtements ou exciter ses seins.

Un autre point très important est d'être bien préparé. Votre maison doit être accueillante sous tous les points de vue, votre chambre devra être ordonnée, spécialement votre lit. Ayez également une bonne réserve de préservatifs. A part d'être bien préparé, c'est important aussi de la bien préparer. Souvent la meilleure solution est la porter à une situation où c'est elle qui prend l'initiative. C'est une solution idéale, même si elle n'est pas trop fréquente. De votre côté, vous n'avez rien de mieux à faire que de l'exciter de toutes les façons possibles et l'entraîner jusqu'au point où ce sera elle même qui vous dira «prends-moi, j'en peux plus». En général, plus elle aura envie, mieux sera.

Mais la chose la plus importante à garder à l'esprit est que vous devez agir de la même façon dont vous avez agi en lui donnant le premier baiser. Vous devez prendre ce que vous voulez sans le demander. Vous devez l'impliquer sexuellement et passer à l'acte quand c'est le moment, sans perdre du temps et sans lui donner le temps de penser. Le mieux c'est d'y parvenir tout naturellement sans préméditation, dès qu'on voit que le moment est bon. Et une fois que vous avez déterminé que le moment est bon, n'hésitez pas et agissez tout de suite!

Les mots pour charmer une fille