Suivez-nous: Facebook Twitter Google Plus Suivez les nouvelles
 

Le pouvoir de la personnalité pour séduire

Développer son individualité et travailler sa personnalité, marquer son propre aspect unique, ce sont toutes des choses qui sont à la base du charme et d'un haut pouvoir personnel.

Quand une femme se sent naturellement attirée par un homme, cet homme a évidemment plus de chances de la draguer. Ce qui est tellement évident qu'il ne fait même pas partie de nos règles fondamentales de la séduction.

Ce que nous venons de dire pourra vous paraître inutile. C'est un peu comme une vente sûre. Quand le client va vers le commerçant parce qu'il a besoin de ce qu'il vend, la vente est une vente assurée ou, du moins, elle a beaucoup plus de probabilités de se produire par rapport à quand c'est le commerçant qui va vers le client.

Dans la séduction, il se passe quelque chose de semblable. Pas toutes les situations ne favorisent une conquête sûre. Et quand les choses sont difficiles, il faut pressioner et résulter attrayant depuis tous les points de vue.

Notre programme traite ces aspects en profondeur, alors que notre but ici est de décrire beaucoup des caractéristiques de la personnalité qui nous rendent attrayants.

C'est la personnalité qui séduit

Le pouvoir de la personnalité dans la séduction.

Toutes les fois qu'une personne s'éprend, c'est parce qu'elle trouve chez l'autre quelque chose de spécial ou d'unique. Cela suggère qu'un individu ayant une plus grande individualité résultera attrayante pour un plus grand nombre de personnes. Evidemment, la personnalité n'est pas la seule chose qui séduit, et nous tiendrons compte de tous les facteurs dans le programme, mais ici, on mettra l'accent surtout sur les côtés de la personnalité et de la stratégie de conquête.

Développer son individualité est le premier pas

Tandis que le premier pas à faire pour cultiver son individualité c'est de retrouver sa propre essence et y tenir bon. Ce qui veut dire que si nous sommes d'une façon, si nous choisissons un chemin dans la vie, il y aura toujours des personnes compatibles ou incompatibles avec ce chemin et le fait que ce chemin en exclue d'autres ne veut pas dire que nous devons changer de drapeau à chaque fois que nous voulons atteindre un but. Nous devons être nous-mêmes tout le temps et ne jamais imiter personne.

Le but principal est donc d'abord trouver sa véritable essence et ensuite l'affranchir des influences dont le but est de nous normaliser. Celui qui est fidèle a sa véritable nature, même si au cours du temps cette nature s'est modifiée peu à peu, aura toujours une personnalité beaucoup plus solide par rapport à quelqu'un qui a toujours suivi aveuglement les normes établies. Bref, tout en étant «honnête homme», il faut toujours être quelqu'un qui pense par soi-même, ouvert au changement, mais fermé aux influences. En d'autres termes, démarquez votre individualité!

Identité personnelle versus identité collective

Voici une idée est complexe que dans le programme occupe plusieurs pages et qu'ici, nous allons essayer de la résumer le plus possible, sans pour autant omettre aucune chose essentielle. L'identité collective représente ce que nous sommes par rapport à notre milieu d'appartenence, notre culture, notre nationalité, voire notre langue! Cette identité comporte donc plusieurs couches.

Par exemple, l'identité collective de Pierre Dupont est faite par l'éducation et la mentalité de sa famille. Mais Pierre est aussi Français, du midi plus exactement. Donc, il a une façon typique de Français de province qui n'est pas la même que celle du Parisien de la banlieue, par exemple. Quoi qu'il en soit, Pierre est aussi francophone, donc il peut avoir des points en commun avec un Québécois ou, même avec un Algérien, avec un comportement typique de francophone qui n'est pas le même que celui d'un Russe, disons. Qui plus est, Pierre est aussi un francophone d'aujourd'hui, donc il est également un peu Américain, rien à voir avec un Français sous Napoléon ou un Algérien du temps de Camus. Finalement, Pierre est un Européen de type latin (parfois de type germanique, s'il est alsacien). Donc il ressemble plus à un Italien qu'à un russe. Saisissez le point?

Nous venons de décrire, très en général, l'identité collective de Pierre Dupont, pas son identité personnelle. Cette identité collective a parfois une influence énorme sur la personnalité et le comportement d'un individu. Elle est généralement beaucoup plus forte quel l'identité personnelle. Et nous ne pouvons pas cacher le fait que cette identité ait du charme. Qui imginerait un Gérard Depardieu parlant et agissant russe?

L'identité collective est également un abri qui nous normalise et ne nous fait pas paraître comme un poisson hors d'eau. Par exemple, si je parle français, je salue et je gesticule de la même manière que tout le monde, je ne risque rien. Je m'identifie avec cette façon d'agir typiquement française et je me sens en sécurité. Il s'agit donc d'un moule de comportement expérimenté par de milliers d'autres personnes et qui nous fait marcher sur un chemin firme. On nous ôte ça et nous perdons tout, la plupart des fois, nous restons seuls, notre génie contre le monde.

Certes, il y a des personnes qui s'appuient surtout sur l'identité collective pour affirmer leur individualité, exprimer leur charme. Mais, qui a dit que, pour être charmant, il faut supprimer totalement l'identité collective? Ce n'est même pas possible.

Maintenant parlons de l'identité personnelle. Il s'agit de l'identité qui nous définit comme individu en dehors de toute influence collective. Il s'agit de ce qui reste après qu'on ôte tout ce qui est en relation à l'identité collective.

Si vous commencez à parler français sans accent, à saluer le monde à votre façon et à faire tout de façon totalement personnelle, combien restera-t-il de vous? Le peu ou le beaucoup qui reste, c'est votre identité personnelle. Si vous en avez peu, quand on vous ôte l'identité collective, vous commencerez à vous sentir mal à l'aise, à perdre votre naturel. C'est souvent le problème des immigrés, ils doivent nécessairement abandonner leur identité collective pour s'assimiler à une nouvelle identité. Ce qui est très facile pour les enfants ou les adolescents, mais pas aussi évident pour une personne adulte, même si jeune. La meilleure façon de résoudre cette crise est affranchir l'identité personnelle tout en adoptant le meilleur des deux cultures. Nous en terminons alors avec une identité collective hybride consolidée par un apport d'identité personnelle. Nous devenons peut-être internationalistes (pas pris au sens communiste, mais culturel) ou apatrides.

Difficile pour un émigrant? Cependant les diplomatiques, les hommes du monde font cela tout le temps. Il vaut donc la peine d'y penser, même si vous n'êtes jamais sorti de votre coin.

Eh bien, le secret pour avoir du charme, c'est enrichir cette identité personnelle qui reste une fois que vous vous dépouillez de tout le reste. C'est faire croître l'arbre resté seul dans cette colline déserte.

L'idée dans tout ceci n'est pas de supprimer votre identité collective, vous resterez un français, mais vous développerez votre côté personnel, là est l'affaire.

Les grandes figures de tous les temps ont toujours eu une identité personnelle très poussée. Les déux identités sont importantes, mais chez les personnes qui se démarquent, cette dernière est très influante. Une fois qu'on vous enleve vos couches collectives, il reste quelque chose de vous, vous ne restez pas nu.

L'idée clé dans toute cette discussion est la suivante: plus votre identité personnelle sera mise en valeur, plus vous aurez des chances que les autres vous voient unique. En marketing on dit: «la différence préférentielle se vend mieux». La clé de la séduction serait plutôt: «soyez différent, mais de façon attrayante».

L'amélioration de votre individualité est l'un des sujets les plus importants qui seront pris en compte dans le programme.

Le langage extraverbal.