Suivez-nous:
Cette page exprime les idées principales de qui a jetté les bases pour la réalisation de ce programme, lequel, en réalité, a beaucoup d'auteurs.

Qui se trouve derrière Séduction Rapide ?

Bien que le fruit de ce travail de séduction soit collectif, son auteur décisif est Auteur primaire de Séduction Rapide, Italien, qui a vécu beaucoup d'années au Canada et, maintenant, vit en Amérique latine et travaille pour Ionenet SA, en qualité de webmaster et auteur. Laissons à lui la parole du texte de cette page.

« Salut à tous, je crois que le premier paragraphe me présente déjà assez. Je dois seulement ajouter que je ne suis pas très grand et pas particulièrement beau non plus, cependant, j'ai eu plusieurs femmes dans ma vie, certaines desquelles très belles.

D'où est née l'idée de ce programme ? Simplement d'une constatation importante que j'ai mûri au fil de mon expérience: certaines des femmes que j'ai rencontrées ont admis que je n'étais pas leur type, que je ne leur plaisais pas comme homme. Et ces femmes n'étaient pas toujours les plus belles. Au contraire, la plupart étaient au-dessous de la moyenne. En même temps, il m'est arrivé d'avoir de très belles filles auxquelles je plaisais beaucoup et qui sont tombées follement amoureuses de moi. Donc, quelle a été l'idée révélation ? Précisément l'idée d'avoir remarqué que le fait de plaire ou non à une femme ne dépend pas de sa beauté et non plus de la compétition des autres: ça dépend de ses goûts. Je peux parfaitement échouer avec une fille qui ne plaît à personne. Et je peux en faire devenir folle une à laquelle tous courent derrière, peu importe combien ils soient.

Donc, en remarquant les détails de ces expériences et en ayant réfléchi dessus, je suis parvenu à deux importantes conclusions:

Première conclusion: quand nous séduisons quelqu'un, nous ne devons pas nous laisser impressionner dans sa beauté. Nous pouvons parfaitement être son type, ou faire de façon à l'être en nous démontrant originaux, différents, en somme, en la séduisant. Une fille plus belle n'est pas plus difficile. Vous lui plaisez ou vous ne lui plaisez pas, c'est tout. En outre, ne l'oublions pas, elle est plus belle pour vous, selon vos goûts, pas pour tous. Certes, il existe un standard de beauté. Mais ceci ne signifie pas qu'un type déterminé de femme, toujours belle, doive plaire à tout le monde. Cela nous amène automatiquement à la...

Seconde conclusion: nous devons toujours aller à la recherche de ce qui nous plaît réellement et pas nous contenter de quelqu'un qui ne nous attire pas vraiment seulement parce que nous ne nous sentons pas à la hauteur d'être à côté d'une femme qui nous plaît réellement.

Une autre chose que j'ai remarquée dans mon expérience de séducteur est que les femmes qui m'attirent jusqu'à un certain point finissent pour m'ennuyer après un certain temps. Donc si vous vous trouvez avec une fille qui ne vous plaît pas vraiment, il est probable que vous finissiez par la trahir, faisant donc de votre union un échec, peu importe le genre d'union. Au contraire je ne me suis jamais ennuyé de celles qui m'ont vraiment plu et dont je suis réellement tombé amoureux. Beaucoup d'hommes ne savent pas cela parce qu'ils n'ont jamais été avec quelqu'un qui leur plaît réellement.

Evidemment, si vous cherchez une aventure, vous pouvez très bien vous contenter de quelqu'un qu'au début ne vous ennuiera pas, vous pouvez parfaitement coucher avec une femme qui vous plaît mais qui ne corresponde pas précisément à ce qui vous rend fous. Mais, si vous cherchez une relation sérieuse, alors misez toujours au maximum, à ce que vous aimez le plus.

A partir de ces idées principales, tout le reste est né. Ceux qui n'ont pas le courage de se lancer avec les filles qu'ils veulent réellement, démontrent d'être peu sûrs d'eux, en finissant par ne pas plaire « concrètement » à une très belle fille qui aurait pu être séduite. Ceci non pas parce que la belle femme a beaucoup de prétendants, mais parce qu'elle vous a vu peu confiant en vous. Les femmes ne se sentent pas attirées par le manque d'assurance, par quelqu'un qui se sent « inférieur », qui ne se sent pas à leur hauteur, également parce que personne n'est supérieur à personne. De là sont également nés les principes fondamentaux des bases de la séduction, à savoir que tout dans les rapports homme-femme tourne autour de l'amour, du sexe et de la sécurité, trois valeurs qui changent seulement en termes de priorité entre homme et femme, n'étant que l'amour d'importance égale pour les deux. De ceci on parle largement dans la base consacrée aux bases de la séduction.

Entre les trois facteurs qui règlent les relations sentimentales, la sécurité est la valeur dominante pour la femme, alors que pour l'homme c'est le sexe. Comment peut donc une femme se sentir attirée par un homme qui se se sent pas confiant avec elle ? Qui ne se sent pas à la hauteur pour lui plaire ? Qui renonce ou échoue seulement parce qu'il la voit trop belle pour lui, trop hors portée ?

De là l'idée de disséquer la notion d'attraction, il ne faut pas être trop anxieux, trop empressé, trop « bon garçon » avec les femmes, car ceci renvoie à la notion de manque d'assurance et donc de peu d'intérêt. Si elle vous dit qu'elle vous rappelle demain et vous voyez qu'à quatre heures de l'après-midi elle ne vous a pas rappelé, ne l'appellez pas. Appellez-la un autre jour. Ces choses sont souvent des tests que les femmes vous font pour vous mettre à l'épreuve pour vois si vous vous sentez peu confiant, si vous sentez le besoin.

Ce bon Balzac dans le Père Goriot ne disait pas justement que « Notre coeur est un trésor, videz-le d'un coup, vous êtes ruinés. Nous ne pardonnons pas plus à un sentiment de s'être montré tout entier qu'à un homme de ne pas avoir un sou à lui » ?

Toutes les fois que j'ai été anxieux avec une fille, toutes les fois qu'elle a occupé 100% de mon attention, j'ai échoué. Toutes les fois qu'une fille ne m'intéressait pas assez pour me préoccuper, elle tombait dans mes bras. L'intérêt est inévitable pour une fille qui nous plaît beaucoup, voire qu'on aime. Mais aux premiers temps d'une approche, pour bien draguer une fille il faut savoir dissimuler son intérêt et se comporter comme si elle ne nous intéressait pas vraiment. Evidemment il faut être galant et romantique quand la situation le demande. Mais quand nous sommes loin d'elle, et donc quand nous sommes plus vulnérable, nous ne pouvons pas lui montrer trop d'intérêt au début et le meilleur est de ne pas le sentir, de résister aux epressements du coeur, au moins jusqu'à ce que le moment arrive où vous pourrez vous exprimer plus librément.

Donc, quand vous connaissez une fille qui risque de vous rendre fou, soyez résistant, soyez indifférent quand il faut et soyez-le autant que vous pouvez. Rappellez-vous qu'une fille ne tombe pas amoureuse de vous quand elle est à côté de vous. Elle tombe amoureuse quand elle est loin de vous, quand elle se demandera si vous pensez à elle et vous (qui avez été tellement romantique pendant la dernière rencontre), commencez à lui manquer, mais si vous vous préoccupez le premier, elle se sentira sûre de vous trop tôt, et elle perdra inévitablement son intérêt. Le principe que je viens de mentionner est un principe fondamental de tout début de relation et le programme en parle dans le détail.

Jamais se montrer besgneux avec une femme, on perd de l'intérêt. Peut-être, après que vous l'avez conquise, une fois qu'elle est amoureuse, vous pourrez vous permettre le luxe d'agir selon vos sentiments, mais toujours en laissant un côté mystérieux. Jamais avant. A l'heure de séduire, c'est vous qui devez gagner la bataille, c'est vous qui devez briser le coeur le premier, qui devez vous montrer sûrs de vous et la rendre à elle besogneuse, car c'est ça que les femmes aiment.

Certes, cela ne signifie pas que vous devez être froid et sec. Au contraire, vous devez être galant, romantique, toujours prêt à faire un compliment, mais toujours quand il le faudra, en laissant le doute que vous faites ça avec toutes, que vous êtes un voyou et, toujours en le faisant dans la juste dose, aux moments justes, peut-être quand elle ne s'attend pas à cela, ce qui n'est jamais de trop.

Au début, vous ne devrez non plus vous montrer trop attiré. Evidemment vous la regarderez, vous lui ferez comprendre qu'elle vous plaît... mais jusqu'à un certain point, sinon vous aurez l'air de quelqu'un affamé qui ne touche pas à une femme depuis beaucoup de temps et cela non plus n'est intéressant!

Une autre chose importante est de ne pas se décourager en cas de refus. Le séducteur inexpert se décourage devant la première belle fille qu'il cherche à conquérir. Il croit que s'il a échoué avec elle, il échouera aussi avec les autres. Au contraire, l'expérience enseigne que quand l'on ne connaît pas suffisamment la psychologie féminine il faut miser sur le nombre. Quand vous réussirez à draguer la première ou la deuxième belle femme qui vous plaît vraiment, vous comprendrez aussi que le fait d'être refusé, c'est quelque chose qui peut arriver aussi bien avec quelqu'un qui vous plaît beaucoup qu'avec quelqu'un qui vous plaît moins et que, d'aucune façon il faut se décourager, car aucun homme ne peut plaire à toutes les femmes !

De plus, vous devrez avoir une certaine connaissance du langage du corps et de la communication extra-verbale pour mieux maîtriser et dominer les impressions que les autres ont sur vous et pour comprendre les autres, ainsi vous tomberez moins dans les erreurs et les échecs. Vous devrez aussi être loquaces, démontrer que vous avez toujours quelque chose à dire, donc que vous avez une certaine culture (de n'importe quel genre, générale, de tous les jours ou cultivée), ne gâche jamais. Et vous devez être originel en draguant, démontrer que vous êtes différent dès le début, dire des choses que personne ne lui a jamais dit et développer toute une série d'autres qualités qui enrichiront non seulement votre personnalité, mais vous rendront plus intéressant.

Et finalement l'élément de mêler le sens de l'humour avec une certaine arrogance est un peu comme mettre la cerise sur le gâteau.

Voilà jetées les bases du programme. Evidemment toutes ces notions de base renvoient à beaucoup de règles, de principes, de techniques de séduction, de procédés, d'approches, de méthodes pour améliorer aussi bien votre personnalité que votre présence.

C'est là que le travail devient collectif. Beaucoup ont participé à la réalisation de ce programme en enrichissant le noyau. Et vous êtes invité à ajouter de nouvelles idées basées sur ces notions de base ou peut-être de nouvelles notions, car notre programme ne termine pas là, il accepte toujours des contributions additionnelles pour s'enrichir ultérieurement avec le temps et devenir une véritable bible de la séduction, une méthode véritable, basée sur l'expérience de la rue, non seulement mienne, mais de beaucoup d'hommes qui ont eu du succès avec les femmes et desquels vous pourriez vous inspirer pour développer vos propres idées, car, ne l'oubliez pas, la séduction est une habileté créative, il n'existe pas de moyens infaillibles ou des formules à apprendre, ici vous trouverez toutes les techniques de base, il vous incombera à vous de développer tout le reste !

Sur cela je prends congé, aussi bien moi que le reste de l'équipe nous espérons que ce programme pusse vous être utile, en laissant toujours de l'espace aux critiques, commentaires, idées et principes nouveaux. »

L'auteur initial du programme, initiateur du programme Séduction Rapide.

La FAQ du programme.