Suivez-nous: Facebook Twitter Google Plus Suivez les nouvelles
 

Les principes de l'attirance amoureuse

Pourquoi une femme se sent attirée par un homme? A part l'aspect physique et les affinités, quelles sont les caractéristiques d'un homme qui attirent les femmes?

Les secrets de l'attraction

L'attraction est l'une des premières choses qu'on doit connaître si on veut apprendre à séduire et à avoir du succès. C'est l'un des premiers sujets abordés du programme. Bien entendu, l'attirance amoureuse est un sujet d'intérêt soit en psychologie, soit dans les principales écoles de séduction. Ce n'est donc pas un sujet nouveau, nous devons par conséquent prendre en considération ce que les gourous et les experts disent à propos.

L'attraction est créée par la personne qui l'éprouve

Par exemple, selon Ross Jeffries, principal gourou de la séduction basée sur la programmation neurolinguistique (PNL), le désir, la passion, l'attraction, l'attirance, l'amour, n'existent pas en dehors de la personne qui les éprouve. N'importe quel désir et attraction sont des émotions individuelles qu'on sent de façon unique chaque fois qu'ils ont lieu. L'attraction n'existe pas en général, on ne peut pas créer l'attirance chez quelqu'un. Même si notre programme n'est pas inspiré aux doctrines de Ross Jeffries, si vous y pensez bien, on peut ne pas croire à la PNL, mais ces idées sur l'attraction sont très fondées.

Pourquoi ces théories sur l'attraction sont-elles importantes? Parce que, quand nous séduisons quelqu'un, c'est cette personne elle-même qui crée, dans son esprit, l'attirance qu'elle sent pour nous à cause de notre présence et de notre façon d'être, de l'attirer. Cette attraction n'est pas quelque chose de concret, elle n'est que le résultat d'une suggestion que la personne qu'on séduit se fait elle-même quand elle est sous l'influence de notre charme.

Aucun objet de désir n'émane un pouvoir séducteur propre. L'attraction n'est pas une force physique ou une énergie qu'on transmet aux autres. C'est un phénomène psychologique qui se crée chez la personne qu'on séduit. Ceci signifie qu'on peut parfaitement attirer quelqu'un sans le vouloir et sans rien faire. De même, une personne A peut rendre folle une personne B et en même temps laisser totalement indifférente une troisième personne C. L'attraction est donc personnelle et subjective! C'est pour cette raison que les goûts sont aussi divers et contradictoires. De là, on tire une importante loi:

Règle fondamentale de la séduction No. 4: Aucune personne ou chose ne peut plaire absolument à tous.

Il y a des choses qui sont belles et charmantes sans discussion, car leur charme et leurs qualités ont atteint le rang de l'objectivité. Mais, même ces choses, peuvent ne pas plaire à certaines personnes. Prenons comme exemple la beauté féminine d'une vedette reconnue. Je peux reconnaître la beauté sans discussion de Marylin Monroe ou de Pamela Anderson, malgré qu'aucune des deux ne correspond à mes goûts. Par conséquent, le goût c'est notre création, qu'on fait la plupart des fois pour des raisons inconscientes. Ce point sera ultérieurement analysé.

Toute approche de séduction devrait simplement se fonder sur cette réalité fondamentale. Nous ne pouvons construire aucune technique de séduction sans prendre cela en compte.

Les fondations de l'attraction

L'attraction est régie par diverses caractéristiques dignes d'étude, mais une chose que tout séducteur doit apprendre, s'il veut bien étudier les mécanismes qui déterminent l'attraction, est la suivante:

Règle fondamentale de la séduction no. 5: Vous n'obligerez jamais personne à vous aimer.

David DeAngelo, un autre gourou de la séduction et idéateur de l'attitude cocky and funny dit que «l'attraction n'est pas un choix». Voilà un des piliers de sa méthode, une autre idée bien utile que nous exploitons dans cette présentation.

La règle de la séduction qu'on vient de voir n'est pas en rapport direct avec l'attraction ou l'attirance physique, cependant elle comporte beaucoup d'implications et l'ignorer amène à diverses erreurs.

L'excès de douceur est l'ennemi de l'attraction

Dans la page sur l'esprit de la séduction, nous avons mentionné que dans l'étape d'attraction, il ne faut pas être trop gentil et doux avec les femmes: dans le meilleur des cas, vous ne serez pas attrayant, dans le pire, vous vous ferez narguer.

Certains hommes, dans le but de vouloir plaire à une femme, deviennent super accommodants, disponibles, voire serviles. Ils voudraient être à ses pieds et la traiter comme une reine, car ils ont appris par les films, le sens commun, ou les femmes elles-mêmes que celles-ci aiment les hommes empressés, qui ont soin d'elles. Mais quand les femmes parlent de ceci, elles se réfèrent à une relation déjà consolidée, pas à un homme qui vient de les connaître et qui veut les attirer.

Une femme aime être traitée comme une reine, mais ce n'est pas cela qui l'attire quand elle vient juste de connaître un homme, lequel n'a pas encore de raison valable pour la traiter comme une reine! Il s'agit de désirs que les femmes arrivent à avoir quand c'est le moment de les avoir (cf l'idée de sécurité dans notre présentation des bases de la séduction).

Au début, l'attraction fonctionne de façon différente! Beacuoup d'hommes ne savent pas interpréter ces différences subtiles et, en prenant à la lettre ces désirs féminins, commencent à se comporter exactement comme ils ne devraient pas. Il vous sera peut-être arrivé de vouloir contenter une femme à tout prix, de ne pas être payé de retour (ou même flanqué) et d'avoir peut-être insisté, en demandant des explications et des raisons que vous n'avez pu obtenir, en lui disant peut-être que vous feriez n'importe quoi pour la rendre heureuse...

Mémorisez cette autre petite règle:

Règle fondamentale de la séduction no. 6: Le mystère initial est fondamental pour décléncher et amplifier un intérêt qui pourrait se développer en amour ou passion.

Il ne vous est jamais arrivé de tomber amoureux, de ne pas être payé de retour et ne jamais réussir à revenir en arrière, malgré tous vos efforts? Ou encore, d'avoir été flanqué et, plus vous tentiez d'arriver à un accord, de récupérer son attirance physique, plus elle vous échappait ? N'avez jamais noté que, plus vous essayiez d'être « bon garçon », « doux », « gentil » et « compréhensif », plus on vous mettait de côté à la fin? En réalité, il est difficile de trouver quelqu'un qui n'a jamais expérimenté cela. Se sentir refusé parce qu'on a été bon, c'est affreux et le pire est qu'on ne comprend presque jamais pourquoi les choses en finissent là.

Vous pouvez être un excellent séducteur, mais vous n'arriverez jamais à obliger une femme à sentir une attirance physique qu'elle n'épreuve pas. Vous pouvez faire de sorte qu'elle arrive à vouloir de vous, à force de l'impressionner et de la séduire, mais ce n'est pas la même chose, ce n'est jamais étant bon ou servile qu'on séduit. Il peut également arriver qu'une fille qui initialement n'était pas attirée, change d'idée tout à coup. Mais quand ça arrive, c'est parce qu'elle a vu en vous des choses qu'elle n'avait pas vues auparavant, ce n'est pas parce que vous avez couru derrière elle ou parce que vous avez été bon avec elle.

On le répète, l'attraction est créée par la femme que vous voulez séduire de façon spontanée. Spontanée ou jamais. Le bon séducteur sera toujours capable d'augmenter les chances que cela se produise de manière naturelle, mais jamais avec l'attitude « bon garçon doux ».

Cela peut être vu comme une autre manière de dire « vous n'obligerez jamais personne à vous aimer ». Mais cette règle a d'autres subtiles implications. Par exemple, vous ne pouvez jamais supplier une femme d'avoir de l'attraction pour vous. Ce point est extrêmement important, le confondre signifie échouer systématiquement.

Règle fondamentale de la séduction no. 7 Les femmes ne se sentent pas attirées par des individus sans assurance, anxieux, faibles, suppliants et dans le besoin.

Certes, il est commode de s'abandonner à l'idée qu'être un garçon « doux », fonctionne. En réalité, cela vous rend peu intéressant du point de vue sexuel, prévisible, larbin, ringard et ennuyeux. Cela ne fonctionne même pas avec ces femmes qui ont une tendance dominante ou maternelle. Attention, ne confondez pas les choses. Il y a une différence entre d'être doux avec une femme et être un garçon doux. Saisissez?

Les séducteurs en herbe ont bien du mal à éviter ou à comprendre cette horrible situation d'être bannis pour avoir été trop gentils et cependant les études en psychologie féminine disent bien clair que l'attraction ne marche pas de cette façon.

Les femmes sont attirées par les hommes masculins qui représentent des défis, qui sont certes galants et romantiques, qui savent être doux toutes les fois qu'il le faut, mais qu'ils restent de vrais hommes. De plus, une femme doit être prédisposée à se sentir attirée pour quelqu'un, ce n'est jamais en se montrant trop facile, évident ou disponible qu'on se rend séduisant.

Parfois les femmes ont une prédisposition naturelle à être attirées par quelqu'un. D'autres fois, nous devons être capables de lire la base d'une attraction naissante et faciliter les conditions de l'alimenter. La différence entre le bon et le mauvais séducteur est que le bon sait quand il a des chances de réussir ou d'échouer. Et il préfère toujours séduire des femmes où il voit une prédisposition, il ne perd pas son temps, il essaie surtout là où les chances sont favorables, c'est pourquoi il paraît toujours réussir.

Il ne faut pas se rendre à cause des erreurs

Règle fondamentale de la séduction no. 8: Il ne faut jamais prendre un refus comme quelque chose de personnel.

Pour beaucoup d'hommes un seul refus suffit pour développer une attitude négative qui leur empêche d'essayer de nouveau. Un séducteur doit être conscient du fait que chaque personne réagit à sa façon, c'est l'une des choses qu'il doit apprendre. Il doit également apprendre à savoir déterminer quand un insuccès est causé par des situations ou des erreurs. Il doit être capable de déterminer quand il vaut la peine d'insister avec une personne spécifique et quand il vaut mieux abandonner la partie. Continuer après avoir découvert que nous avons échoué dans notre séduction est une perte de temps.

L'aspect physique n'est pas aussi important qu'on le croit

Oui, l'aspect physique n'est qu'une des choses qui déterminent l'attraction, l'attirance physique. Et c'est l'une des moins importantes chez la femme. Un homme par définition n'est pas beau. Il peut être intéressant, charmant, mais techniquement, la beauté n'est pas masculine, contrairement à ce qu'on croit normalement. C'est votre façon d'être qui fait la différence, c'est le secret de la séduction et c'est quelque chose qui étonnera plus d'un homme. Un homme de bon aspect physique peut produire son effet, mais généralement cet impact ne dure que quelques minutes, il faut autre chose pour vraiment attirer les femmes.

Règle fondamentale de la séduction no. 9: La véritable beauté d'un homme se trouve dans son cerveau.

L'attraction fonctionne différemment selon le sexe

Il ne faut jamais commettre l'erreur d'interpréter la pensée féminine de son propre point de vue. La plupart des hommes sont conduits par le sexe. Mais une femme a besoin de se sentir attirée par un homme et cela lui prend généralement plus de temps, car la femme ne se limite pas au côté physique, la femme va généralement plus loin, elle a besoin de faire une évaluation plus générale d'un homme pour savoir si celui-ci lui convient.

Ce qui alimente le plus l'intérêt des femmes est la personnalité d'un homme et une suite de qualités typiquement masculines, telles que la force, la dominance, le sens de l'initiative, la capacité de donner de l'assurance et de protéger, le sens de l'aventure, l'intégrité et le respect de soi, le caractère et la confiance en soi, le romantisme et ainsi de suite. Le sens de l'humour n'est pas pris en compte comme une qualité requise, mais il est charmant et il vous aidera beaucoup dans la conquête d'une femme.

Un vrai homme n'a pas besoin de demander en quoi consiste d'être un vrai homme

Les femmes n'aiment pas qu'un homme leur demande ce qu'il doit faire pour les attirer. Ces attitudes là sont des attitudes d'enfant, pas d'homme. L'amour ne se demande pas, il se prend comme une ville saccagée et le mieux c'est de le piquer sans même pas le demander. Mendier l'amour est la meilleure façon pour perdre l'intérêt de quelqu'un et le convaincre que nous sommes absolument LOIN de tout ce qui est désirable.

Les femmes veulent un homme qui les fait souffrir, rêver et soupirer. Elles ne veulent pas un garçon doux et compréhensif qui passe la vie à leur rendre service, à leur faire des faveurs qui ne lui sont pas dus, à courir après elles.

Savoir ce qui plaît aux femmes

Cela fait partie de l'étude, vous devez savoir comme doit être le type d'homme que les femmes désirent, en dehors des préférences individuelles. Ne vous sentez pas offensé si vous êtes déjà satisfait de votre vie sentimentale. Dans la vie il y a toujours de place pour l'amélioration et si vous avez déjà un certain succès avec les femmes, vous pouvez en avoir un majeur après que vous maîtrisez les techniques de séduction, ces techniques que nous ne faisons qu'exposer, car elles existent depuis toujours, nous ne les avons pas inventées.

Un homme, à part ses attraits individuels, doit pouvoir disposer d'une série de caractéristiques et qualités qui plaisent aux femmes. Il doit également cultiver le savoir-faire pour garder ce qu'il a conquis. Nous avons consacré un programme entier au fait de tenter d'expliquer l'inexplicable, c'est-à-dire, comment et pourquoi l'attraction se produit, en incluant aussi les composantes émotionnelles et psychologiques à comprendre. Ce programme se base sur des sources très variées et sur l'expérience directe en matière de drague.

L'attraction est une partie vitale du jeu de séduction et il faut se familiariser avec ce concept si nous voulons progresser rapidement.

Satisfaction féminine
Artpenis.com

savoir-femme.com