Suivez-nous: Facebook Twitter Google Plus Suivez les nouvelles
 

Comment vaincre la timidité ou la peur de draguer?

L'anxiété de l'approche est quelque chose que tout le monde peut éprouver. Le but de cette page est de vous aider à vaincre cette difficulté par l'habitude de communiquer constamment avec les femmes.

Vaincre le trac à l'heure d'aborder une inconnue

En fait, la peur des femmes, ou encore, l'anxiété de l'approche est étrange et cela à cause de trois préjugés qui sont parfois des réalités:

  1. Les hommes sont habitués à penser qu'ils doivent être au-dessus de la peur et de ne pas craindre les approches.
  2. Ils aiment paraître rudes et ils ont du mal à admettre qu'ils ont besoin d'aide.
  3. Par conséquent, quand on parle de peur de la drague, on se trouve devant la situation d'un homme qui craint quelque chose qui ne devrait pas craindre logiquement: une femme.

Analysons un peu mieux la question: quand on parle de la crainte des femmes, ce n'est pas vraiment des femmes qu'on a peur. Ce qui bloque l'homme est l'anxiété du résultat.

La plupart des hommes se sentent généralement nerveux à l'heure d'aborder une femme, surtout quand il s'agit d'une inconnue qui leur plaît beaucoup, cela peut arriver même à ceux qui ont du succès avec les femmes! En fait, ce n'est pas seulement un problème d'assurance. L'opposé de la peur de s'exposer n'est pas exactement l'assurance, mais l'absence de cette peur. Avant de proposer des solutions concrètes à ce problème, allons décrire un peu plus ce qui se passe dans l'esprit d'un homme à l'heure de voir une très belle femme dans la rue et de ne pas être capable de l'aborder. Il perçoit des choses comme:

  • Elle a le pouvoir d'avoir ce que je désire ardemment. Moi je n'ai pas de pouvoir.
  • Je n'ai rien à lui offrir, je ne suis qu'un brute ou...
  • Elle a ce que je veux, je n'ai rien de ce qu'elle veut.
  • Elle est attrayante, je suis normal.
  • Moi je la veux déjà et elle ne sait même pas que j'existe.
  • Je ne mérite pas une femme comme elle.

Analysons chacun de ces points dans leur juste angle.

Elle a le pouvoir d'avoir ce que je veux. J'ai pas de pouvoir.

Une femme n'a pas nécessairement le pouvoir juste parce que vous la désirez. En réalité, vous n'en avez pas besoin! Il serait certes bon si vous arrivez à la séduire et à l'avoir, mais vous pouvez parfaitement continuer à vivre sans elle. Et il en va de même avec toutes les autres. Par conséquent, tout le pouvoir qu'une femme peut avoir sur vous est celui que vous lui donnez!

Elle a ce que je veux, je n'ai rien à lui offrir

Si vous la séduisez, vous aurez aussi ce qu'elle veut: vous. Il ne faut pas oublier que tout rapport de couple est un échange réciproque d'amour, de sentiments et de plaisir. Quand une fille se livre à vous, elle ne le fait pas juste pour vous donner du plaisir. Justement, la sensation d'être un objet, c'est ce que la gêne le plus. Elle se donne à vous parce qu'elle aussi a besoin de vous. Par conséquent, il ne faut jamais faire une approche en pensant qu'elle est la seule à avoir quelque chose à offrir. Ce n'est jamais vrai.

Elle est attrayante, je suis normal

Si vous arrivez à la séduire, elle sera très disponible. Si vous n'arrivez pas à lui plaire elle sera très difficile et elle vous mettra très vite à l'écart. Nous avons bien vu dans notre article sur la nature féminine deux points fondamentaux:

  1. La beauté n'est pas absolue. Vous pouvez sentir une grande attraction pour une femme qu'un autre homme trouve insignifiante. Nous avons également insisté sur ce point dans la page sur la drague des «femmes laides».
  2. La facilité de drague d'une femme ne dépend pas de son aspect physique. Une femme choisit en fonction de ses goûts, pas de son ranking de beauté! Cela n'existe pas.

Donc, pas important du tout ni sa beauté, ni le nombre de rivaux que vous avez. Si vous lui plaisez, elle sera à vous.

Je la veux et elle ne sait même pas qui je suis

Evidemment, il faudra la connaître. Elle ne s'intéressera probablement pas à vous à simple vue. Les femmes ont besoin de temps, elles ont besoin de vous connaître pour sentir une attraction pour vous. Il y a une seule exception à cette règle: c'est quand vous connaissez une femme dans une boîte ou dans un lieu nocturne. Lisez cette page pour avoir plus de détails au sujet. Ce genre de contexte est très spécial, plus propice à une drague plus directe avec un minimum de communication, mais aboutissant presque toujours à des aventures.

Je ne mérite pas une femme comme ça

Voilà une erreur très typique et qui fait l'objet de la page que nous avons déjà citée sur la séduction des «filles laides», où en réalité on ne parle pas du tout de la laideur féminine, mais plutôt du danger de commettre l'erreur de considérér accessible une femme juste parce qu'elle ne nous plaît pas.

Les femmes en dehors de votre portée n'existent pas. Il y a juste des femmes que vous pouvez séduire et des femmes que vous ne pouvez pas séduire. Bien sûr, vous ne pouvez pas prétendre qu'une vedette, une femme très riche et complètement en dehors de votre milieu soit à votre portée, car évidemment il faut être près de ces milieux pour avoir des chances raisonnables. Mais à niveau de séduction et de femmes que vous pouvez approcher, n'importe quelle femme peut être à votre hauteur. Le problème est juste d'arriver à lui plaire ou pas. Par conséquent, il n'existe pas de femme que vous ne méritez pas. Il y aura juste des femmes que vous conquerrez et des femmes que vous raterez, c'est tout.

Comment vaincre l'anxiété de l'approche?

Maintenant, on a bien exploré le problème, il est temps de parler de la solution. Avez-vous jamais remarqué que la plupart des femmes que vous attirez généralement, ce sont des femmes qui ne vous plaisent pas? Alors que celles qui vous plaisent réellement vous échappent?

La raison de tout cela est que, quand nous avons affaire à une femme qui ne nous plaît pas, nous agissons plus naturel et nous avons plus d'assurance, car nous ne sommes pas influencés par notre désir. C'est pourquoi les femmes qui ne vous plaisent seront toujours plus faciles à séduire, car avec elles, vous vous comportez comme vous devriez vous comporter toujours.

Quand votre désir vous empêche d'être naturel et confiant, vous perdez de charme, vous perdez de valeur personnelle et vous passez dans le rôle de quelqu'un qui est dans le besoin. Apprendre à considérer une fille qui nous plaît comme n'importe quelle autre fille est l'un des travaux principaux de tout séducteur, l'une des fondations qu'il faut apprendre dans notre programme.

Une façon d'apprendre à considérer une fille qui vous plaît comme une fille normale est de l'aborder, de lui parler, d'interagir avec elle sans l'intention de la séduire. De cette façon, vous pratiquez trois choses: 1. traiter une fille qui vous plaît à l'égal de tout le monde, 2. être le même homme avec tout le monde, indépendamment de votre but et 3. vaincre l'anxiété du résultat en ne vous préoccupant pas du résultat du tout.

Une fois que vous êtes capable de parler avec aisance et nonchalance avec des femmes qui vous plaisent beaucoup sans vous sentir nerveux ou anxieux, vous appliquerez vos techniques et votre jeu de séduction. Vous draguerez donc des filles qui vous plaisent en les abordant, mais cette fois vous n'avez plus l'anxiété du résultat et vous vous comportez avec elles avec la même aisance et assurance que vous avez normalement avec tous. Ce sera là que vous noterez que vous avez avec les belles femmes le même succès, peu importe combien, que celui que vous avez maintenant avec les femmes qui ne vous plaisent pas.

Faites cet exercice pendant un certain temps, le temps qu'il vous faut afin de pouvoir sentir un progrès. Vous pouvez écrire un journal sur vos expériences et sur l'état de vos progrès. Une fois que vous considérez que cet exercice est complet, continuez à le faire... mais cette fois il ne sera plus un exercice, ce sera votre façon habituelle d'aborder. Cela vous aidera à vous sentir plus tranquille à l'heure de faire ces rapprochements et donc, cela vous permettra d'être un meilleur dragueur.

Drague et figures de style